Revoilà le confinement que nous redoutions tous. Il nous faut donc nous adapter et prendre les décisions les plus opportunes puisque l’accueil et l’accompagnement spirituel ne sont pas des « activités essentielles »…

Nous devons donc à nouveau fermer la Maison Saint-Joseph pour une période actuellement indéterminée.

A l’invitation de la lettre aux Ephésiens : « Frères, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. » regardons vers demain, avec confiance et prions en communion avec toutes les personnes durement impactées par ce re-confinement, personnes seules et isolées, familles nombreuses et précaires, malades, restaurateurs, cafetiers, etc.

Bien fraternellement.

Année 2020, année décisive ?

 » On a beaucoup parlé du monde d’après, mais celui d’aujourd’hui n’a pas disparu par enchantement.
Pour la première fois la société et les pouvoirs publics ont décidé de faire de la santé une priorité absolue.
Contrairement à 2008, la crise économique n’est pas première mais la conséquence de la priorité à la santé.
Tout se mêle, crise sanitaire, économique, sociale et bien sûr enjeux écologiques.
Le texte de Gaby Bonnand* nous rappelle que la misère tue et que le choix entre santé et économie n’a pas de sens.
Nous tâcherons de comprendre ces différents enjeux et la façon dont ils s’entremêlent. « 

Père Michel Mounier,

Prêtre diocésain en charge de la proposition

« Comprendre et relire l’actualité au temps du Coronavirus. »

WordPress.com.

Retour en haut ↑