Une note d’Histoire

Les premières sœurs de St Joseph se regroupent en communauté dans les années 1648 à Dunières (Haute Loire) puis au Puy en Velay en 1650.

Elles sont accompagnées par le Père Jean Pierre Médaille alors missionnaire dans les campagnes du Velay et du Dauphiné.

Monseigneur de Maupas,  Evêque du Puy en Velay leur donne  le nom de St Joseph  le 15 octobre 1650   et  leur confère leur statut canonique par les lettres patentes le 10 mars 1651.

Nous les retrouvons  en Ardèche en 1660 à St Julien Vocance puis en 1675 à Vanosc. Elles accueillent les orphelines, visitent et soignent les malades.

Dispersées lors de la Révolution Française, elles se regroupent dès la tourmente passée, s’orientent vers l’éducation des enfants et des jeunes filles. Autour de 1797, les sœurs travaillent au dévidage de la soie et à la confection de rubans dans l’un des premiers moulinages de soierie de Vanosc.

Dans les années 1960, encouragées par les Pères de la Compagnie de Jésus, elles accueillent les mois d’été, avec des sœurs de la fédération française Saint-Joseph, des personnes qui souhaitent vivre une expérience spirituelle et se former à l’accompagnement.

A partir de 1970 la maison est transformée en Centre spirituel à temps plein sous la responsabilité de l’Institut des sœurs de St Joseph et des membres  de  leur famille spirituelle.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑